Flux
Articles
Commentaires

Le weekend touristique de la CASIM 78 s’est tenu mi mai dans le massif des Vosges, vous trouverez ci dessous quelques souvenirs vu de l’intérieur.

Vendredi 15 mai:

Tous le monde est arrivé la veille et s’est installé dans le gîtes, dès le départ, le soleil est masqué par une brume humide et épaisse. Chacun s’équipe en conséquence, les groupes se forme et on pars suivant le Road Book de la journée et en espérant que la météo ne se trompe pas et que les conditions vont se lever vers midi.

La matinée est une succession de paysage magnifique (mais masqué par la brume), de cols superbes (également invisible au vu des conditions météo) et de routes a virages fabuleuses (mais trempées par la pluie).

P1050147

P1050143

La route nous amène a prendre un peu de hauteur via la route des crêtes et le changement météo tant attendu arrive enfin:

Il ne pleut plus, il neige…

C’était pas vraiment ce que nous espérions, les groupes en profitent donc pour aller se réchauffer à l’auberge prévu pour le midi. Pendant la pause, le sol du parking meuble permettra à 2 motos de se poser doucement sur le flanc sans dégâts.

Une fois la pause déjeuner passée, on repars sous la pluie et le froid des montagnes pour la suite de la balade.

Suivant les groupes, le trajet est plus ou moins raccourcis pour rentrer un peu plus tôt que prévu au gîtes afin de se réchauffer et de se préparer pour la balade du lendemain prévu sous le soleil (mais doit on croire encore les prévisions météo?????).

vosges_2015_001

Lors du trajet retour, une moto fera une sortie de route sans gros dégâts.

DSC00248

Samedi 13 mai, raconté par Arnauld:

Bon, la CASIM 78 a une réputation à tenir. Du coup, aujourd’hui samedi il fait beau. Pour ne pas recommencer les mêmes mésaventures qu’hier, nous avons fait un briefing sur les dépassements, et aussi sur les routes qui sont encore bien humides par endroits.

Nous commençons par le col de la Schulcht comme hier, mais dans de bien meilleures conditions. Et ça change tout !

DSC00355

Les routes du matin sont bien sympathiques avec des passages très techniques (viroleux et étroits). L’occasion de refaire un point à la pause sur la technique pour négocier une épingle. Nous ferons une pause rapide à Orbey puis à Sainte-Marie aux mines où nous prendrons le temps de nous poser en terrasse.

G0060277

Après avoir traversé Ribeauvillé et ses vignes, nous mangeons près du château du Haut Koenigbourg que nous apercevrons l’après-midi. Nous avons déjeuné à l’auberge Waldstebel à Thannenkirch. La taille de notre groupe nous a permis d’avoir le restaurant rien que pour nous.

vosges_2015_019

P1050172

Nous avons profité de la terrasse en attendant, un peu anxieusement, le 4ème groupe qui est en mode contemplatif et est arrivé avec une heure de retard.

L’accueil, le repas et la vue étaient au top. Même si le lard fumé et les pommes de terres ont un goût de déjà-vu.

L’après-midi les routes étaient bien plus roulantes, l’occasion de pratiquer notre technique sur une palette différente de virages. L’occasion aussi pour moi de faire une bourde me valant le plaisir de rédiger le CR de cette journée.

DSC00287

Alors voilà comment ça s’est passé. Olivier ouvrait le groupe que je fermais et 2 ou 3 voitures s’étaient intercalées plus ou moins au milieu de notre groupe. Rien de gênant jusqu’à ce que le roadbook nous fasse quitter la route sur laquelle nous roulions pour tourner à gauche. Et là c’est le début des galères. En effet, pris dans l’élan de ces routes roulantes et en train de suivre les voitures, la tête de la deuxième partie de notre groupe n’a vu que trop tard le début du groupe stationné après l’intersection sur la route que nous devions prendre. A gauche donc, pour ceux qui ne suivent pas.

Et là, je vois une moto continuer tout droit sans s’arrêter. Ni une ni deux, je double la fin du groupe et pars en chasse de ce motard étourdi. Après l’avoir (vite) rattrapé, une série d’appels de phares et de coup de klaxon ne suffisent pas à lui faire comprendre son erreur. Après réflexion, je me dis que je ne reconnais pas cette moto. Et c’est tout à fait normal, puisque ce n’était pas un casimir !!!

(Il n’a pas dû trop comprendre ce qui lui arrivait ce pauvre motard)

Du coup, je fais demi-tour pour rejoindre le reste du groupe. Et sur la route du retour, je croise des motos de mon groupe qui m’avaient suivi au lieu de tourner à gauche. Je décide donc de faire demi-tour pour aller les rechercher. Et donc après ce deuxième demi-tour, je recroise ce même motards qui eux aussi avaient fait demi-tour. Comme ils étaient dans la bonne direction je leur fais signe de continuer et je fais donc demi-tour une troisième fois (c’est bon tout le monde suit ?).

Tant bien que mal le groupe se reforme et nous repartons tous ensemble pour continuer l’itinéraire. Puis au bout de quelques longues minutes sur des routes très roulantes, j’ai le sentiment que quelque chose cloche. Et pour cause. Il manquait Françoise dans le groupe !!!

J’essaye donc d’appeler Olivier par téléphone mais pas moyen de passer l’appel. Pourquoi c’est quand on en a vraiment besoin que ça ne marche pas ? Du coup, je ne vois plus qu’une solution, m’arrêter. L’information doit alors remonter jusqu’à Olivier. M’étant arrêté j’essaye de nouveau d’appeler Olivier, toujours sans succès. Et là, je vois Françoise arriver, elle s’est débrouillée toute seule, enfin avec son GPS aussi. Nous repartons alors tous les deux et nous rejoignons le reste du groupe qui s’est bien arrêté comme prévu pour nous attendre. Tout est bien qui finit bien.

Nous retrouvons tous les groupes au Mont Sainte Odile pour une pause qui nous permettra de profiter du calme et de la beauté de ces lieux, sans parler du magnifique panorama sur la plaine en contrebas.

vosges_2015_027

En fin d’après-midi nous faisons une autre halte, à la confiserie des hautes Vosges à Plainfaing (sur les conseils avisés des Dark Angels) qui a eu la gentillesse de rouvrir ses portes pour nous. Bien leur en a pris, puisque les casimirs sont des gourmands.

WP_20150516_18_50_47_Pro

vosges_2015_030

Nous rejoignons l’hébergement tardivement le soir, juste pour mettre les pieds sous la table. Comme je l’avais demandé la veille, le dessert est un très beau et très bon gâteau d’anniversaire en l’honneur de Flora. L’occasion de lui offrir un petit souvenir acheté à la confiserie.

Et le traditionnel apéro permettra de clôturer cette belle journée qui nous aura permis de profiter des Vosges, de ses paysages et de ses virages dans de très bonnes conditions. Malheureusement, c’est déjà au retour du lendemain qu’il faut penser.

Merci à tous les participants à ce weekend et vivement celui de l’année prochaine,

Le compte rendu de la balade hors route du 21 juin est disponible dans la vidéo ci dessous:

Merci à tous les participants en particulier Olivier et Baptiste pour avoir préparé et animé cette sortie.

Le mardi 23 juin 2015, la journée s’est tenue sur le site de Villarceaux à Nozay, organisée par le cabinet médical, à destination des 4 000 salariés du site, pour les sensibiliser sur les risques routiers liés aux déplacements domicile-travail.

Participent à cette journée : La Préfecture de Police, la Sécurité Routière, la Gendarmerie, Centaure (perfectionnement à la conduite automobile), la FFM, et 2 équipementiers en équipement de sécurité (Bering et Hit-Air) pour les gilets air-bag, ainsi qu’un stand de démonstration de vélos électriques et bien sur une délégation de 3 moniteurs de la Casim78, Patrick, Fabrice et Alain.

Différentes animations sont proposées sur les stands : une voiture tonneau et un simulateur d’alcoolémie proposés par la Sécurité Routière, un simulateur de conduite sur le stand de la préfecture de police, sur le stand de la FFM démonstration d’équipements de protection , une voiture radar mobil-mobile (un Berlingo) sur le stand de la gendarmerie, la Casim quand a elle n’a pu présenter ses vidéos promotionnelles, en raison d’un manque d’écran disponible.

20150623_100123_resized

En contrepartie, la Gendarmerie et la Casim, ont proposées respectivement un atelier maniabilité lente et un atelier de freinage pour les salariés 2 roues motorisés, les 2 ateliers sont installés en parallèle sur un parking avec 2 zones séparées par des blocs plastiques servant à délimiter les zones de travaux.

20150623_114722_resized

Une session d’une heure est planifiée chaque heure, de 10h à 15h, les volontaires présents sont divisé en 2 groupes répartis moitié-moitié entre chaque atelier, et à la demi-heure chaque groupe croise avec l’autre pour pratiquer les 2 disciplines.

Un moniteur tient le stand sous le barnum pendant que les 2 autres officient sur le freinage. Nous adoptons un déroulé type CPM, avec 5mn d’explications théoriques concernant la position sur la moto, les différents aspects du freinage, avec ABS ou sans ABS, puis nous passons à la pratique, avec un premier freinage de l’arrière seul, puis freinage de l’avant seul, enfin freinage complet AV-AR avec débrayage et position correcte des doigts sur les commandes (freinage à 4 doigts), ce qui permet très rapidement de constater des progrès significatifs, et donner le sourire aux participants.

IMG_0904

Accessoirement, nous avons pu constater l’impact fort de la technologie moderne sur l’efficacité du freinage, avec 2-3 BMW RT et 1200 R qui ont prouvées de façon éclatante la performance du freinage couplé, avec des freinages très courts et très sûr.

IMG_0901

Une seule chute est à déplorer, mais celle-ci c’est produite de façon étrange (quoique…) : un motard en BMW 1150 RT (modèle un peu ancien), débout à côté de sa machine posée sur la béquille latérale moteur arrêté, a mis le contact, et la moto étant en prise 1ère enclenchée, la moto a fait un petit bon en avant au coup de démarreur, ce qui a replié la béquille latérale et la moto a chu, en entraînant son pilote dans un gracieux roulé boulé. Pas de dégâts, juste le rétroviseur gauche à reclipser sur le carénage, moralité : le freinage couplé d’une BMW c’est top, mais la sécurité de béquille latérale, c’est bien aussi.

IMG_0902

A chaque session, un des moniteurs part remplacer celui qui est au barnum, afin que tous les 3 se répartissent de façon équitable les activités de la journée.

20150623_102602_resized

A noter la très bonne relation que nous avons eu avec nos voisins gendarmes de la maniabilité, notre savoir faire à été manifestement reconnu à sa juste valeur, ce qui fait bien plaisir !

IMG_0906

Le matin, avant de commencer nous avons testé mutuellement le parcours de l’équipe adverse, Alain a testé la maniabilité du parcours gendarmerie (niveau débutant…) donc vraiment fastoche par rapport à ce que propose la Casim en temps normal, mais les gendarmes ont précisé qu’au départ ils avaient eu la main un peu lourde en traçant, et que même pour eux ça ne passait pas avec les FJR1300, et puis eux ont fait un concours en parallèle de qui freine plus court, bref on s’est amusés un peu avant les choses sérieuses.

Le seul regret, est le déficit de communication sur cet événement, au sein de l’entreprise, qui a limité l’impact sur les salariés, seul 28 motards sont venus sur la journée.

Côté Casim, nous (les 3 moniteurs) avons appréciés l’exercice, et eu le plaisir de voir la progression des motards présents, nous en avons profité pour les inciter à poursuivre la démarche en s’inscrivant à la Casim la saison prochaine.

Vous trouverez ci dessous le compte rendu de la journée « Visa pour la Vie » organisé par la CASIM 78 et vu de l’intérieur par Alain qui a passé son Visa 2.

Comme l’avait précisé Pascal en cette matinée du 07 juin, lors de la présentation du déroulement de la journée  » Visas pour la vie  » le CR sera rédigé par la personne ayant obtenu le Visa 2 et totalisant la moyenne la plus basse. De ce fait, j’ai donc l’honneur de prendre ma plus belle plume pour vous faire revivre les étapes de cette journée.

Quel plaisir ce matin de voir le soleil montrer le bout de son nez dès les premières heures du jour. Mais malgré çà une petite fraîcheur présente, nous accompagnera vers le point de rendez vous fixé à 9h00 à la salle LCR des bois de Cergy.

Au fur et à mesure les Casimirs se rassemblent en salle pour savourer le café de bienvenu de cette journée qui s’annonce intense sur le plan physique et moral. Mais bon nous n’étions pas obligé de venir, mais valider les acquis des divers CPM de l’année, c’est en quelque sorte remercier tous les moniteurs de leurs efforts, de leur patience, pour nous faire régulièrement progresser.

9h30. Il est temps de présenter le déroulement de la journée. Pascal commence par faire l’appel des 24 participants(es), énumère les ateliers du matin, nous explique le système de notation, la répartition des points par épreuves.

9h45 top départ

Atelier 1 : QCM
Visa 1 : 40 questions temps 25 mn
Visa 2 : 50 questions temps 30 mn

Atelier 2 : SECOURISME
Nous passons individuellement avec un moniteur. Face à une situation précise d’accident de la circulation, nous devons intervenir en tant que secouriste afin d’apporter les soins nécessaires à la victime,sans pour autant se mettre en danger.

Atelier 3 : ROULAGE SUR ROUTE
Pour cette épreuve nous ferons route vers Genicourt et effectuerons individuellement le tracé présenté préalablement par par Pascal, suivi par un moniteur, jugeant, puis notant ensuite notre comportement routier et l’application de la trajectoire de sécurité.

12h00
Les épreuves de la matinée sont closes. L’heure du déjeuner a sonné. Direction le centre commercial de l’Oseraie à Osny.
Par cette belle journée, la terrasse est privilégiée pour quelques uns d’entre nous, le coin à l’ombre pour les autres.
Le rendez vous est fixé à 14h00 pour les ateliers de l’après midi sur le terrain d’entrainement de MOTO VEXIN, partenaire de la Casim 78.

14h00
Atelier 1 : MANIABILITE

IMG_9663
Atelier 2 : FREINAGE

IMG_9642
Ces deux ateliers sont animés par Patrick et Hervé. Pascal, quant à lui, retenu en cet après midi laisse l’organisation à ses collègues moniteurs.
L’ensemble des organisateurs s’activent pour mettre en place les divers éléments du plateau au centimètre près. Cédric, moniteur de la Casim 60 renforce le jury examinateur et veille au grain, une grande famille la CASIM.

IMG_9608
Après diverses vérifications, tout est en place, la tension monte et nous allons pouvoir commencer.
Nous faisons la reconnaissance, à pied, en troupeaux, pardon en groupe en mémorisant le mieux possible le passage défini pour l’épreuve de maniabilité. La notation est rigoureuse, les pénalités seront sans appel à la moindre erreur, éliminatoire en cas de chute. Les candidats(es) ont la possibilité de faire deux essais sachant que la meilleure note sera retenue.

IMG_9672

Les 18 prétendants(es) au Visa 1 auront le privilège d’ouvrir « le bal » avec sur le parcours lent une partie chronométrée avec un minimum de 24s imposée. A la suite de l’épreuve mania, place au freinage. Pas de freinage d’urgence mais celui-ci devra être maîtrisé et se terminer dans la zone délimitée. Sous la vigilance du radar et de nos encadrants les vitesses minimums imposées devront être 50km/h pour les Visa 1, 60km/h pour les Visa 2.

IMG_9633

Le parcours enregistré et mémorisé, le premier candidat s’élance pour l’ultime épreuve de l’année. Une petite confusion sur la combinaison mania / freinage, mais heureusement sans conséquence pour le candidat interrompt le début de l’épreuve. Une petite mise au point avec les moniteurs et c’est reparti.

IMG_9688
Le déroulement un peu poussif au début de l’épreuve, s’améliore dans le temps et va bon train désormais.
Dans l’ensemble tout se déroule dans la bonne humeur, malgré l’angoisse d’une mauvaise prestation.

IMG_9648
Sitôt les passages des Visas 1 terminés, au tour des 6 prétendants au Visa 2 de se mettre en selle.
Des modifications sont apportées pour le parcours. La prestation est chronométrée dès le départ au passage de la porte près de la planche. Au delà d’une minute, la seconde écoulée coûtera 1 point de pénalité. En fin de slalom le passage est élargi à l’extrême gauche, pas de débordement au delà de la ligne blanche pour la réalisation du 8, un tour complet dans le cercle après le passage de la planche.
Il ne le sait pas encore mais le « MAJOR » de la promotion, Mickaël s’élance.
Le rythme bien rodé par le passage des Visas 1, nous effectuons tant bien que mal, et je sais de quoi je parle, les épreuves de l’après midi.
Les exercices mania / freinage s’enchaînent sous une allure soutenue, nous amenant pile poil dans le timing prévu à 17h30 !
la classe quoi.

IMG_9615
C’est terminé pour tout le monde. La pression est retombée, on se remémore sa journée, satisfait ou parfois déçu de n’avoir pas pu apporter le meilleur de sois même, mais quand même fier d’avoir pu participer à cette ultime épreuve des Visas pour la vie, et cela quelque soit le résultat final.
Patrick avait raison quant il parlait de calculatrice. A elle à présent de passer à l’épreuve du calcul. L’heure du verdict approche. Dispersés mais proches des correcteurs les TOTOS Casimirs attendent avec impatience les totaux finaux de cet examen de fin d’année.
C’est fait, les dés sont jetés. Pour l’annoncé des résultats Hervé rassemble les participants et commence par les Visas 1. La moyenne la plus basse ouvre le bal jusque la meilleure moyenne. 17 sur les 18 prétendants(es) seront récompensés(es). Je tiens personnellement à féliciter la gent féminine qui a fait honneur à la Casim 78 Axelle, Christine, Michèle et Natacha pour leur 100% de réussite.
Le 20 / 20 en mania / freinage de Fred, carton plein ne m’a pas laissé indifférent.
Mais la gloire revient à Emmanuel promu Major de ce cru 2015

C’est au tour des Visas 2 de connaitre leurs résultats, annoncés dans l’ordre croissant comme précédemment.
Quelle surprise à l’annonce de mon nom. La plus basse moyenne certes, mais le Visa en poche. Le bronze pour papy, Olivier également sur le podium obtiendra la médaille d’argent, félicitations.
La plus haute marche, l’or, le MAJOR de promotion reviendra à Mickaël, chapeau bas mon gars, prochaine étape le CAMABC.

IMG_7129
J’ai une pensée particulière pour tous ceux qui n’ont pas obtenus leur Visa. Mais ce n’est que partie remise, l’année prochaine ce sera la bonne.
Merci à l’ensemble des organisateurs, à tous les participants pour cette journée réussie et cela malgré l’enjeu.
PS : merci aussi à la CASIMOTO pour sa disposition et d’avoir pu guider sur le bon chemin un bon nombre de Casimirs.

Merci à tous les participants de cette journée, Alain pour le CR, les différents photographes pour les images et tous les moniteurs et encadrants qui se sont mobilisé pour l’organisation de cet épreuve de fin d’année.

Bravo a tous les nouveaux diplômes 2015 de la CASIM 78:

3 nouveaux Visas 2 / Aides Moniteur:

IMG_7125

Alain

IMG_7126

Olivier

IMG_7127

Mickaël

et 17 nouveaux Visa 1:

IMG_7129

Frédéric, Jean Luc, Christine, Axelle, Christophe-Alexandre, Martin, Clément, Michèle, Didier, Laurent, Emmanuel, Fred, Gaël, Saïd, Natacha, Aurélien et Nicolas.

Older Posts »