Compte-rendu du CPM Conduite en groupe du 15 octobre 2017

Dimanche dernier a eu lieu notre CPM conduite en groupe, constitué d’une matinée théorique et d’une mise en application dès l’après-midi avec une balade. Exceptionnellement, c’est Alain, moniteur qui a insisté pour rédiger le CR :

Nous nous retrouvons à la salle polyvalente  de la Maison de Quartier des Touleuses vers 9h00.

Petit à petit le parking se remplit, et nous nous attachons à bien ranger les motos par 4 sur chaque place de parking de façon à n’utiliser que les places nécessaire.

En entrant dans la salle nous découvrons que le chauffage est mis et qu’une température tropicale baigne les lieux, il va falloir être inventif  pour entretenir l’intérêt de l’auditoire, déjà un peu endormi par un réveil matinal un dimanche matin, challenge !

Après le café d’accueil, Arnauld et Damien présentent le programme du jour, à savoir les bonnes pratiques à utiliser pour roule en groupe en toute sécurité.

Damien liste les risques supplémentaires liés au fait de rouler en groupe versus la pratique solo, mais aussi la meilleure façon de les prendre en compte, pour les minimiser au maximum.

Ensuite Arnauld explique, l’organisation d’un groupe et sa structure [ouvreur]-membres du groupe-[serre-file], ainsi que les rôles de chacun, car dans un groupe tous les membres participent activement à son bon fonctionnement.

Sont expliquées,  aussi les variations d’allure,  l’effet « élastique » qui se tend et se détend en fonction des phases d’accélération et de freinage, en vitesse stabilisée,  il est plus facile de maintenir les distances de sécurité de façon homogène.

Ensuite la question de la position sur la chaussée est abordée,  avec la spécificité des zones de virages ou la formation en quinconce est remplacée par la fille indienne.

Arnauld décrit également tous les signes utilisés par l’ouvreur, pour permettre l’anticipation des changements de direction, le signalement d’éventuels dangers sur la route ainsi que les permutations de formation quinconce/fille indienne, le tout est illustré par une vidéo afin de réveiller les endormis.

Pour terminer, la bonne méthode pour se garer avec un peu de discipline pour éviter l’improvisation et la joyeuse pagaille qui peuvent vite prendre le dessus, sans consignes claires et précises sur le sujet,  là aussi une petite vidéo explicite la méthode conseillée.

A 10h30 une petite pause de 15mn permet à tout un chacun d’aller prendre l’air  frais du dehors avant d’aborder la seconde partie : la description précise du rôle du couple ouvreur – serre fille et de ses attributions, ainsi que les secrets de fabrication, d’une balade réussie, avec les cartes routières, les GPS et les outils de navigation modernes  qui vont avec.

A 12h la partie théorique du CPM touche à sa fin, nous constituons les groupes, pour rejoindre le centre commercial de l’Oseraie à Osny, afin de nourrir les estomacs qui commencent à se manifester.

Après le repas et le plein des motos pour certains, il est temps de refaire un bref rappel des consignes vues en détail le matin, puis de former 6 groupes car nous sommes 12 encadrants, et il y a 47 motos. 2 groupes dynamiques, 2 groupes modérés et les 2 derniers groupes d’escargots motorisés, n’y voyez aucune ironie, nous allons nous employer tout au long de l’année à monter des turbos dans le moteur des escargots,  afin d’améliorer spectaculairement leurs performances !!!

Une boucle d’environ 130 kms nous attend, 3 groupes la parcourent dans un sens, les 3 autres, par esprit de contradiction, en sens inverse. La vraie raison est de fluidifier  autant que faire se peut, la circulation des différents groupe et c’est pourquoi les plus novices partent en dernier, pour ne pas bouchonner les dieux de la moto, qui se la pète, je dis ça, je ne dis rien…^^

Et nous voila partis dans la campagne du Vexin par des petites routes charmantes, quoi qu’étroites, bosselées, parsemées de feuilles mortes, mais sous un chaud soleil, avec  en contrepartie, des paysages bucoliques et colorés par l’automne. Au premier abord, malgré un rythme très, très cool l’angoisse et le stress se manifestent chez certains membres du groupe, un petit arrêt débriefing permet de rendre calme et sérénité à ce petit monde, à prodiguer des encouragements et des conseils, qui finissent par porter leur fruits, l’allure s’améliore, les trajectoires sont propres  et tout le monde à la banane.

Juste avant l’arrêt collectif à La Neuville en Hez, 2 « petites » péripéties : je commence par rater un stop, occupé que je suis à checker mon gps, mes rétros, la direction à prendre je vois la barre blanche au sol ….quand je la franchis, heureusement il y a de la visibilité et Laureline qui me suis réagit bien et marque le stop ainsi que le reste du groupe (en fait c’était un test pour voir si les membres du groupe pouvaient prendre des initiatives… non je déconne !).

La seconde encore plus fort à l’arrivée à La Neuville en Hez, je rate le point d’entrée sur la place derrière l’église et quand je  découvre toutes les motos alignées , mon instinct grégaire prend  le dessus  et je fonce direct sur ma cible au mépris du sens interdit qui me tend les bras… Horreur et désolation, ce qui nous vaut un accueil sous les quolibets de la foule en délire bien sur… et à juste titre évidement.

Voilà pourquoi je me suis auto-levé mon immunité aux CR, pour vous livrer celui-ci.

Ce sera aussi l’occasion à Natacha, qui ferme le groupe, de réunir son petit monde, pour pointer du doigt des comportements en contradiction avec tout ce qui a été dit depuis le matin sur le roulage en groupe. Et quand Natacha prend un ton impérieux et agite un index vengeur, tout le monde regarde le bout de ses bottes d’un air piteux et jure ses grands dieux que ça ne se reproduira plus !

Cela ne s’est pas reproduit… ^^.

Après la pause et la photo de groupe, nous reprenons notre route vers l’Oseraie, sans problème majeur, si ce n’est une route barrée, qui nous a permis de travailler un peu le demi-tour, avant  de rejoindre la troupe pour le débriefing final de la journée, organisée de main de maître par Arnauld et Damien, merci à eux !

Merci à Alain pour le résumé de cette journée ensoleillée et idéale pour pratiquer la conduite en groupe. Prochaine manifestation le 5 novembre prochain, pour le CPM virages sur route et freinage. Plus d’informations, comme d’habitude sur le site, la page facebook et le forum !

Merci également à Alain, Bertrand, EricFazer et Damien pour les photos de la journée

 

Cpm Conduite en Groupe et balade – 15 octobre 2017

Les premières balades organisées sur une journée entière par la Casim vont débuter à partir du mois de novembre. Avant cela, nous vous convions à une première journée où nous vous expliquerons les tenants et aboutissants de la conduite en groupe et comment nous l’appliquons à la Casim. Celle-ci sera divisée en deux parties :

 

  • Le matin, aura lieu une première partie théorique où nous présenterons la façon dont nous préparons et organisons une balade.
  • L’après-midi, l’ensemble des notions présentées seront mises en application lors d’une balade de 130 kilomètres à travers la campagne entre Cergy et Beauvais.

Rendez-vous à partir de 9h00 à la salle des Touleuses à Cergy-Pontoise. Le CPM commencera à 9h30. Il y a toute la place qu’il faut pour garer les motos mais le parking n’est pas visible depuis la salle, donc pensez à prévoir de quoi attacher vos motos.

La pause de midi se fera dans les restaurants rapides (Flunch, Quick) du centre commercial de l’Oseraie.

Le départ de la balade de l’après-midi est fixé vers 13:45, le temps de former les groupes et de répartir les motos. Le retour est estimé vers 17h30-18h au même endroit.

Le centre commercial dispose d’une station essence pour faire le plein avant la balade.

N’oubliez pas de remplir le formulaire de participation afin que nous connaissions en avance le nombre de participants !

A dimanche prochain !

CR du CPM du 5 mars 2017

On avait des CR en attente de publication, ici celui du CPM de mars 2017, plutôt pluvieux, et c’était revenu à Saïd :

Chaque année, le mois de mars annonce la reprise des activités pratiques au sein de la CASIM78. Contrairement aux années précédentes où nous étions épargnés par la météo grâce à l’excellent travail de notre marabout national (qui se reconnaitra), cette année en ce 1er dimanche du mois de mars on s’est réveillés avec la pluie et qui n’a cessé de tomber durant tout le trajet et durant tout le CPM.

Bref, c’était plutôt une journée de test d’étanchéité des équipements.

 

Je suis arrivé sur place à 10h, ce qui m’a valu la rédaction de ce CR, grrrr.

Les moniteurs venaient juste de terminer le briefing et la répartition des groupes.

Au menu du jour, on a proposé un atelier freinage et un atelier maniabilité.

 

L’atelier freinage a commencé progressivement par des exercices de freinage avec les freins avants seulement, puis avec le frein arrière seulement, enfin avec les 2 freins avants et arrière combinés. Les conditions n’étaient pas optimales mais ce n’était pas suffisant pour décourager les stagiaires du jour.

 

Dans l’atelier maniabilité les moniteurs ont concocté 4 exercices : slalom à allure normale, slalom entre les piquets, un cercle avec un rayon de 3m et enfin le fameux trèfle où le plus dur c’était de réussir à mémoriser et faire le parcours.

 

Les stagiaires ont alterné librement entre les ateliers et entre les exercices vu qu’ils n’étaient pas nombreux (une petite dizaine). Il y avait quasiment un moniteur par stagiaire. Ça leur a permis de bien travailler et globalement de bien progresser.

 

A 13h nous avons voté à l’unanimité d’arrêter le CPM, car tout le monde était fatigué et trempé.

Les plus gourmands d’entre nous sont partis dans un restaurant du coin et les plus fatigués et frileux ont pris la route de la maison.

 

Je retiens de cette journée le courage et la motivation des stagiaires qui ont fait le déplacement. Ils ont très bien travaillé et les progrès étaient notables. C’est rare où on à l’occasion d’effectuer des ateliers de maniabilité et de freinage sur piste mouillée à la CASIM78. En général le soleil est toujours de la partie lors de nos CPM.

Balade du 2 juillet – La pêche au Tréport

« Dis, on va voir la mer ? ». Pour rendre à Didier ce qui lui appartient, la dernière balade de l’année ira voir la Manche. Pour la dernière balade de l’année, nous proposons un itinéraire un peu plus long que ce que nous organisons d’habitude, mais qui permet de s’évader un peu plus loin de la région parisienne.
 

Date, lieu, invités

  • Rendez-vous le 2 juillet 2017 à partir de 9h00 sur le parking du supermarché Auchan du centre commercial de l’Oseraie
  • Pour ceux qui ont besoin de faire le plein d’essence, le centre commercial dispose d’une station service (faites le plein juste avant de nous rejoindre).
  • Il est possible pour un non-adhérent de participer à une balade à trois conditions : le quota d’inscrits et adhérents n’est pas atteint, nous en informer, et s’acquitter d’une participation de 5€ le jour de la balade (assurance de la CASIM).
  • Départ 09:30 avec les groupes formés.
  • Le retour est prévu à L’Isle Adam pour 18h au terme des 350 kms du roadbook.

Restauration

  • La pause repas aura lieu à proximité du Tréport ou dans le centre du Tréport selon les conditions climatiques.

Rappels

 

  • Pour l’heure il y a 30 places en tout (encadrants inclus) afin de garantir des groupes de taille raisonnable avec le nombre d’encadrants disponibles. Les disponibilités seront ajustées au cours de la semaine, vous pourrez surveiller le sujet dédié sur le forum
  • Des invités pourront se joindre à nous selon les modalités rappelées plus haut si le quota n’est pas atteint. Si d’autres encadrants peuvent se libérer, nous augmenterons le nombre de places disponibles.
Compte rendu de la balade du 23 avril – à la découverte de Gerberoy

Compte rendu de la balade du 23 avril – à la découverte de Gerberoy

Franck nous raconte comment la balade du mois d’avril dans le Beauvaisis, le Bray et le Vexin s’est déroulée :

Levé de bonne heure pour faire mon devoir de citoyen (juste voter quoi) puis petit ravito et direction le point de départ (Auchan de l’Oseraie) pour une balade de 240kms dans le Pays de Bray.

Il fait frisquet sur la route ce matin et je ne regrette pas les vêtements techniques, polaire et autres

Essai de la radio de mon nouveau casque … rien tant pis, et la notice soigneusement rangé dans un placard, c’est tout moi ça.

Bref j’arrive quand même malgré une idée du trajet qui ne correspondait pas aux panneaux rencontrés sur la route, les panneaux c’est plus sûr.

Peu de temps avant le départ revu en détails des consignes de sécurité, de roulage en groupe, et les points remarquable de cette balade (pose ravito, pipi, déjeuner etc…). D’ailleurs bravo aux organisateurs d’avoir le courage de répéter sortie après sortie la longue liste des consignes en prenant soin de ne pas en oublier. (Sérieux moi ça me gaverais au bout d’un moment)

Formation des 3 groupes les cools, les moins cool, et les pas cool du tout.

Fort d’une trentaine de participants nous nous sommes mis en route en formation ordonnée, sous un ciel bien nuageux mais avec espoir de décrocher un petit coin de soleil sur la route.

Mon groupe « les moins cool » est vite freiné dans son élan par la gendarmerie, distribution de pub pour leur formation au RKC et sortie dans Vexin, le 21 Mai.

Pour une fois qu’ils distribuent des petits papiers sans obligations d’achats !!!

Abbaye de Saint Germer de Fly – Photo Damien

Reprise de la balade jusqu’à notre arrêt pause-café et « technique » dans la ville de Saint Germer de Fly face à une abbaye, au demeurant fort jolie pour qui sais apprécier, et sous le soleil (enfin)

Et c’est reparti sous les regards sympathiques (j’aime à le croire) des grands et des enfants, jusqu’à la pause déjeuner à Gerberoy, village classé parmi les plus beaux villages de France.

Un beau panorama pour les motos et les pilotes

Après quelques hésitations nous finissons par nous installer sur un terrain aménagé, dominant la vallée. Les motos soigneusement calées pour parer à toutes chutes. Pause-déjeuner dans l’herbe face au soleil, et après avoir engloutie trois tranches de pain ramassées en hâte ce matin (je suis un amateur dans l’art du pique-nique), et échanger avec un motard photographe passionné comme moi nous décidons pour une partie, de visiter très rapidement la ville de Gerberoy. La prochaine fois je reviendrai avec mon club photo, avec armes et bagages.

 

Après cette pause dont qui ma semblé trop courte, nous reprenons nos montures, nos places respectives dans nos groupes plus ou moins cool.

Le groupe ! Photo : Damien

Et la cà continue comme ce matin, enchainement de virages divers et variés, sur un revêtement à la fois divers et variés également, mais au final un vrai régal. Et sous le soleil s’il vous plait. (à ce que j’ai compris cela n’a pas toujours été le cas donc j’apprécie cette chance).

Arrêt détente au bord d’un l’étang en remontant la vallée de l’Epte, le temps d’échanger sur les applications mobile dédiés aux motards et c’est repartie, direction le point d’arriver Auchan de l’Oseraie.

Et là, la boulette je fais le vilain petit canard qui ne veux pas se ranger comme les autres, bref après un vote à l’unanimité moins une voie je vous présente ce compte rendu.

Ravi de cette balade de son organisation, et après les boulettes ça n’arrive pas toujours aux mêmes !?!

En tout cas je vous dis à bientôt, et soyez prudents.

Franck

Merci à Franck pour son récit, à Pat pour les photos. Prochaine manifestation prévue le 14 mai prochain, pour un CPM commun aux Casim 77 et 78 ! Des détails bientôt sur l’organisation de cette journée.