[Balade] 19/11/2017, entre vallées de l’Eure et Chevreuse

Bonsoir à toutes et à tous,

Pour la dernière balade officielle de l’année, nous vous invitons à faire une boucle dans l’Ouest parisien, en sillonnant les petites routes bucoliques de la vallée de l’Eure, la forêt de Rambouillet et la vallée de Chevreuse.

Date, lieu, invités

  • Rendez-vous le 19 novembre 2017 à partir de 9h30 sur l’aire d’autoroute de Morainvilliers, sur l’autoroute A13.
  • Pour ceux qui ont besoin de faire le plein d’essence, l’aire dispose d’une station service.
  • Il est possible pour un non-adhérent de participer à une balade aux conditions suivantes : nous en informer, et s’acquitter d’une participation de 5€ le jour de la balade (assurance de la CASIM).
  • Départ 10:00 avec les groupes formés.
  • Le retour est prévu à Saint Quentin en Yvelines pour 17h au terme des 190 kms du roadbook.

Restauration

  • La pause repas aura lieu à Dreux dans les restaurants disponibles au centre commercial les Coralines : Courtepaille, Pizza del Arte, Mc Donald’s etc.

Rappels

  • Pour l’heure il y a 30 places en tout (encadrants inclus) afin de garantir des groupes de taille raisonnable avec le nombre d’encadrants disponibles. Les premiers inscrits sur le formulaire ET adhérents à l’association auront donc la priorité.
  • Des invités pourront se joindre à nous selon les modalités rappelées plus haut. Si d’autres encadrants peuvent se libérer, nous augmenterons le nombre de places disponibles.
  • Inscription obligatoire via le Formulaire d’inscription.

En souhaitant vous voir nombreux !
Damien

Compte-rendu du CPM Conduite en groupe du 15 octobre 2017

Dimanche dernier a eu lieu notre CPM conduite en groupe, constitué d’une matinée théorique et d’une mise en application dès l’après-midi avec une balade. Exceptionnellement, c’est Alain, moniteur qui a insisté pour rédiger le CR :

Nous nous retrouvons à la salle polyvalente  de la Maison de Quartier des Touleuses vers 9h00.

Petit à petit le parking se remplit, et nous nous attachons à bien ranger les motos par 4 sur chaque place de parking de façon à n’utiliser que les places nécessaire.

En entrant dans la salle nous découvrons que le chauffage est mis et qu’une température tropicale baigne les lieux, il va falloir être inventif  pour entretenir l’intérêt de l’auditoire, déjà un peu endormi par un réveil matinal un dimanche matin, challenge !

Après le café d’accueil, Arnauld et Damien présentent le programme du jour, à savoir les bonnes pratiques à utiliser pour roule en groupe en toute sécurité.

Damien liste les risques supplémentaires liés au fait de rouler en groupe versus la pratique solo, mais aussi la meilleure façon de les prendre en compte, pour les minimiser au maximum.

Ensuite Arnauld explique, l’organisation d’un groupe et sa structure [ouvreur]-membres du groupe-[serre-file], ainsi que les rôles de chacun, car dans un groupe tous les membres participent activement à son bon fonctionnement.

Sont expliquées,  aussi les variations d’allure,  l’effet « élastique » qui se tend et se détend en fonction des phases d’accélération et de freinage, en vitesse stabilisée,  il est plus facile de maintenir les distances de sécurité de façon homogène.

Ensuite la question de la position sur la chaussée est abordée,  avec la spécificité des zones de virages ou la formation en quinconce est remplacée par la fille indienne.

Arnauld décrit également tous les signes utilisés par l’ouvreur, pour permettre l’anticipation des changements de direction, le signalement d’éventuels dangers sur la route ainsi que les permutations de formation quinconce/fille indienne, le tout est illustré par une vidéo afin de réveiller les endormis.

Pour terminer, la bonne méthode pour se garer avec un peu de discipline pour éviter l’improvisation et la joyeuse pagaille qui peuvent vite prendre le dessus, sans consignes claires et précises sur le sujet,  là aussi une petite vidéo explicite la méthode conseillée.

A 10h30 une petite pause de 15mn permet à tout un chacun d’aller prendre l’air  frais du dehors avant d’aborder la seconde partie : la description précise du rôle du couple ouvreur – serre fille et de ses attributions, ainsi que les secrets de fabrication, d’une balade réussie, avec les cartes routières, les GPS et les outils de navigation modernes  qui vont avec.

A 12h la partie théorique du CPM touche à sa fin, nous constituons les groupes, pour rejoindre le centre commercial de l’Oseraie à Osny, afin de nourrir les estomacs qui commencent à se manifester.

Après le repas et le plein des motos pour certains, il est temps de refaire un bref rappel des consignes vues en détail le matin, puis de former 6 groupes car nous sommes 12 encadrants, et il y a 47 motos. 2 groupes dynamiques, 2 groupes modérés et les 2 derniers groupes d’escargots motorisés, n’y voyez aucune ironie, nous allons nous employer tout au long de l’année à monter des turbos dans le moteur des escargots,  afin d’améliorer spectaculairement leurs performances !!!

Une boucle d’environ 130 kms nous attend, 3 groupes la parcourent dans un sens, les 3 autres, par esprit de contradiction, en sens inverse. La vraie raison est de fluidifier  autant que faire se peut, la circulation des différents groupe et c’est pourquoi les plus novices partent en dernier, pour ne pas bouchonner les dieux de la moto, qui se la pète, je dis ça, je ne dis rien…^^

Et nous voila partis dans la campagne du Vexin par des petites routes charmantes, quoi qu’étroites, bosselées, parsemées de feuilles mortes, mais sous un chaud soleil, avec  en contrepartie, des paysages bucoliques et colorés par l’automne. Au premier abord, malgré un rythme très, très cool l’angoisse et le stress se manifestent chez certains membres du groupe, un petit arrêt débriefing permet de rendre calme et sérénité à ce petit monde, à prodiguer des encouragements et des conseils, qui finissent par porter leur fruits, l’allure s’améliore, les trajectoires sont propres  et tout le monde à la banane.

Juste avant l’arrêt collectif à La Neuville en Hez, 2 « petites » péripéties : je commence par rater un stop, occupé que je suis à checker mon gps, mes rétros, la direction à prendre je vois la barre blanche au sol ….quand je la franchis, heureusement il y a de la visibilité et Laureline qui me suis réagit bien et marque le stop ainsi que le reste du groupe (en fait c’était un test pour voir si les membres du groupe pouvaient prendre des initiatives… non je déconne !).

La seconde encore plus fort à l’arrivée à La Neuville en Hez, je rate le point d’entrée sur la place derrière l’église et quand je  découvre toutes les motos alignées , mon instinct grégaire prend  le dessus  et je fonce direct sur ma cible au mépris du sens interdit qui me tend les bras… Horreur et désolation, ce qui nous vaut un accueil sous les quolibets de la foule en délire bien sur… et à juste titre évidement.

Voilà pourquoi je me suis auto-levé mon immunité aux CR, pour vous livrer celui-ci.

Ce sera aussi l’occasion à Natacha, qui ferme le groupe, de réunir son petit monde, pour pointer du doigt des comportements en contradiction avec tout ce qui a été dit depuis le matin sur le roulage en groupe. Et quand Natacha prend un ton impérieux et agite un index vengeur, tout le monde regarde le bout de ses bottes d’un air piteux et jure ses grands dieux que ça ne se reproduira plus !

Cela ne s’est pas reproduit… ^^.

Après la pause et la photo de groupe, nous reprenons notre route vers l’Oseraie, sans problème majeur, si ce n’est une route barrée, qui nous a permis de travailler un peu le demi-tour, avant  de rejoindre la troupe pour le débriefing final de la journée, organisée de main de maître par Arnauld et Damien, merci à eux !

Merci à Alain pour le résumé de cette journée ensoleillée et idéale pour pratiquer la conduite en groupe. Prochaine manifestation le 5 novembre prochain, pour le CPM virages sur route et freinage. Plus d’informations, comme d’habitude sur le site, la page facebook et le forum !

Merci également à Alain, Bertrand, EricFazer et Damien pour les photos de la journée

 

CR balade au Tréport du 2 juillet 2017

Voilà le compte-rendu de la balade du 2 juillet 2017 vers le Tréport, rédigé par Guillaume
.
Comme d’habitude le rendez vous est à 9h et les casimirs arrivent petit à petit le temps de faire le plein pour certains et le vide pour d’autres (un petit tour au coin du Leroy Merlin du coin). La météo n’est pas avec nous pour l’instant mais comme on est confiant dans l’affirmation d’Hervé (cf. le forum) on se dit que ça ne va pas durer. Ce qu’on peut être bête des fois. Enfin la confiance ne remplaçant pas la prévention, la tenue de pluie est de rigueur.
C’est à ce moment que tout s’est joué : j’ai suivi l’exemple donné et je me suis rendu à la pause technique par le seul chemin que je voyais : un sens interdit qui menait droit à Leroy Merlin, d’où le petit texte que vous êtes en train de lire.
Nous nous sommes repartis en 3 groupes et nous sommes partis en 2ème position… Au bout de 2 rond points nous tombons sur le 1er groupe qui s’est arrêté sur le bord de la route.
Il s’agit de Natacha qui a fait un high side : pas de gros bobo pour Natacha mais sa moto a pris cher : repose pied cassé, sélecteur de vitesse tordu et bloqué. On ramasse les morceaux, on remet le sélecteur de vitesse en place et on se rend tous à l’entrée de l’aérodrome.
Le rapatriement de Natacha et de sa moto est organisé tandis que certains tentent de mettre le repose pied arrière à l’avant en pure perte : l’axe est serti.
Natacha nous chasse : nous avons déjà perdu plus d’une heure sur le programme. Nous apprendrons à la pause qu’elle a pu rentrer en moto avec un repose pied ramené par son bricoleur maison.
Direction Lyons la forêt sous la pluie et au milieu de lignes droites : passage obligé pour sortir de notre plat pays. La pluie est toujours là mais les virolos arrivent.
A Lyons, le challenge a été de trouver un coin pour un café. Avec le marché qui occupe la place et l’heure de midi qui était presque là, tout était réservé. Un bar a eu pitié de nous et on a pu boire un café au sec avant de repartir pour le Tréport. Sur les routes du bocage normand nous roulons tranquillement, refroidis par la pluie encore présente par intermittence et les mésaventures du départ.
Le plein fait, nous partons à la recherche d’un restaurant : le premier est complet et nous allons tous dans le centre du Tréport. La météo avait l’air de s’arranger, nous sommes partis à 3 pour un pique-nique sur la plage, une glace en terrasse et une petite balade sur le port pendant que les autres vont se restaurer.
Les GO font un point pour raccourcir le temps de route (les GPS annoncent une arrivée pour 21h00…). Le retour s’est fait sous le soleil en 2 groupes jusqu’à une pause à Gerberoy qui n’était pas prévue au planning. En repartant le 2ème groupe nous a recollé et nous avons fait les derniers kilomètres jusqu’à Gournay en Bray ensemble.
A Gourmay, nous nous sommes souhaité bonnes vacances en se donnant rendez vous fin août à Dreux : l’heure du diner approchant les amusements deviennent moins amusant et tous n’avaient en tête que de rentrer au plus vite.
Nous sommes repartis en troupeau qui s’est égrainé au fil des sorties d’autoroute. Pour finir en solitaire au niveau de Cergy jusqu’à mon chez moi.
.
.
.
.
.
.
Pour résumer :
– J’ai été contraint d’écrire ce compte rendu parce que je fais comme d’autres (NDLR : sauf que toi, on t’avait prévenu et que tu l’as fait quand même ! 😉
– J’ai perdu une plombe à cause des gens pour qui le mouillé n’est pas que dans la tête.
– J’ai chargé le road book dans mon GPS pour rien vu qu’on l’a pas suivi.
– Je me suis pris la pluie toute la matinée et j’ai eu trop chaud toute l’après midi.
– J’ai pris l’autoroute.
C’était top, je reviendrai !!
Bon rétablissement Natacha.
Guillaume.
Merci Guillaume pour ce CR rapidement rédigé (et moi rapidement mis en ligne) et à Saïd pour les photos.

Balade du 2 juillet – La pêche au Tréport

« Dis, on va voir la mer ? ». Pour rendre à Didier ce qui lui appartient, la dernière balade de l’année ira voir la Manche. Pour la dernière balade de l’année, nous proposons un itinéraire un peu plus long que ce que nous organisons d’habitude, mais qui permet de s’évader un peu plus loin de la région parisienne.
 

Date, lieu, invités

  • Rendez-vous le 2 juillet 2017 à partir de 9h00 sur le parking du supermarché Auchan du centre commercial de l’Oseraie
  • Pour ceux qui ont besoin de faire le plein d’essence, le centre commercial dispose d’une station service (faites le plein juste avant de nous rejoindre).
  • Il est possible pour un non-adhérent de participer à une balade à trois conditions : le quota d’inscrits et adhérents n’est pas atteint, nous en informer, et s’acquitter d’une participation de 5€ le jour de la balade (assurance de la CASIM).
  • Départ 09:30 avec les groupes formés.
  • Le retour est prévu à L’Isle Adam pour 18h au terme des 350 kms du roadbook.

Restauration

  • La pause repas aura lieu à proximité du Tréport ou dans le centre du Tréport selon les conditions climatiques.

Rappels

 

  • Pour l’heure il y a 30 places en tout (encadrants inclus) afin de garantir des groupes de taille raisonnable avec le nombre d’encadrants disponibles. Les disponibilités seront ajustées au cours de la semaine, vous pourrez surveiller le sujet dédié sur le forum
  • Des invités pourront se joindre à nous selon les modalités rappelées plus haut si le quota n’est pas atteint. Si d’autres encadrants peuvent se libérer, nous augmenterons le nombre de places disponibles.

CR balade du 21 mai 2017 : Vallée de l’Ourcq

Voici le CR de la balade du 21 mai 2017 vers la vallée de l’Ourcq puis Compiègne et Senlis co-écrit par Jean et Dominique dit Totor.

  • 9h30 : Rdv devant le circuit Carole, nous avons 2 options :
    • Les 6h de rollers sur le circuit
    • Ou le ride préparé par Mickaël
  • Nous avons tous confiance, c’est le ride. Nous sommes 12 inscrits, mais contrairement à d’habitude les effectifs ne sont pas atteints car nous sommes 13 ! Pas de superstition ça le fait.
  • Une belle météo est annoncée mais un doute plane. Claire de la 77, avec son gilet Airbag tout neuf offert par ses collègues de travail (sympa les collègues) nous rejoint, on espère qu’elle ne nous a pas ramené le mauvais temps… nous verrons.
  • Il ne manque que 2 pique-niques (peut-être le futur CR, mais en lisant la suite jusqu’au bout vous verrez comment ils y ont honteusement échappé ;-)) .
  • Les pleins sont faits
  • Le briefing (light… mais nous ne sommes plus des bleus) et les 2 groupes sont faits
    • Natacha ouvrira pour le groupe des « modérés » et Mickaël pour les « modérés ++ »
  • 10h00 : Les « modérés ++ » dont Dominique fait partie prennent le départ et le deuxième groupe, dont Jean fait partie suit 10mn après

Nous voilà partis pour 45 kms dans la vallée de l’Ourcq, de magnifiques paysages déroulent sous nos yeux, Natacha roule soutenu, le groupe fait l’élastique mais ne casse pas. Mickaël roule très soutenu, surtout en virage et profite des lignes droites pour lever un peu le pied pour que tout le monde raccroche.

 

Lizy sur Ourcq : 1ere pause près de la gare. Nous étions bien chauds, les pneus commençaient à tiédir … mais il faut être raisonnable. Évidemment partis depuis 1h, les« modérés++ », bien installés nous attendaient depuis 2 ! (cherchez l’erreur).

 

  • 11h15 : Le groupe des modérés est réorganisé, les « modérés++ » changent de visuel, et nous repartons pour Villers-Cotterêts. La balade est toujours aussi belle, les paysages changent, il y a de plus en plus de forêts. Mais c’est toujours aussi beau. Le rythme est plus light pour les « modérés » et toujours aussi soutenu pour les « modérés++ ». Mickaël se sent pousser des ailes à chaque fois qu’il voit un virage et des virages, il y en avait un paquet…
  • 12h45 : Pause ravitaillement pour les montures et les cavaliers non équipés. Feront-ils finalement les CR ? Le suspense est grand.

 

  • 13h00 : Les 2 équipes se retrouvent pour partager le repas dans le parc de Villers-Cotterêts. La situation est inquiétante, Claire arrive avec les nuages noirs ! (ce sera finalement une fausse alerte). Nous découvrons qu’il y avait un passager clandestin dans le groupe. Un énorme bourdon s’est glissé dans le blouson de Claire, puis sous son chemisier. A-t-elle voulu faire comme dans la chanson de Georges Brassens avec la brave Margot ? Nul ne le saura mais il devait y être bien, car il ne voulait pas sortir il a même mordu Claire pour rester accroché… douloureux mais pas d’effet kiss cool ouf.

Repas, sieste, blagues, quelques photos tout est au rdv.

  • 14h00 : c’est le départ des « modérés++ ». Jean retourne sa veste et rejoint le groupe des « modérés++ » (était-ce vraiment une bonne idée…., ) et part avec eux pour l’après-midi. Le rythme est toujours un peu plus calme en ligne droite, et de plus en plus soutenu dans toutes les courbes, droite, gauche, droite, gauche. Jean sur son Transalp suis Totor avec son 1200RT, droite, gauche on trajecte, droite , gauche et la … si ça passait ça aurait été beau, mais Totor élargit, élargit, élargit, redresse et sort de la route en pleine courbe, il y a 40 cm entre le goudron et la rambarde. Je vois ça en live, je ne le quitte pas des yeux (mauvais choix !), je redresse aussi … Totor prend le bas-côté et réengage, je prends la même option (moi j’avais la poussière en plus !) et hop nous revoilà en piste, on finit le gauche puis droite puis … c’est marrant mais on va moins fort d’un coup ! Belle Frayeur qui se termine bien.

 

  • 15h30 : pause au troquet à Compiègne.

Pause bien méritée car Alexandre n’arrêtait pas de se dandiner sur sa selle.

Nous refaisons le film de Totor et Jean.

Belle frayeur quand même pour moi (Totor), mais j’avais mon gilet airbag tout neuf et je n’avais pas envie qu’il se déclenche… Mon erreur : regard mal placé.

Arrivés à 13 nous repartons à 12. Paulo a son earpad trop enfoncé dans l’oreille et ça irrite son cerveau. Il va direct aux urgences si pas de solution pharmacie pour le retirer (Jean et Totor votent pour qu’il ait le prochain CR)

 

  • 16h00 : dernière nav. Les paysages sont toujours beaux mais les boulets sont sortis et la route est moins sympa.
  • 17h15 : Senlis, les 2 groupes se retrouvent et débriefent. Le CR est désigné. Et ben c’est vraiment trop injuste y avait en lice :
    • A/ Le non inscrit et sans pique-nique (Alexandre)
    • B/ L’inscrit qui joue dans le bac à sable (Totor)
    • C/ L’inscrit qui a rejoint Totor dans le bac à sable (Jean)
  • Totor a gagné un co CR avec Jean
  • 18h00 : les groupes de retour sont faits. Bon retour à tous.

Par Jean, Transalp et casque Jaune et Dominique (Totor) 1200 RT

Merci messieurs pour ce CR